Les Fun Girls en visite au siège de Fun Factory !

Dans la grande famille de Fun Factory, on aime se retrouver régulièrement pour découvrir, rire et apprendre…

 

Isabelle et Géraldine sont venues de la région Centre. Pour la première fois, elles vont découvrir les locaux de Fun Factory à Brême, en Allemagne. Un voyage qu’elles attendaient impatiemment pour découvrir d’où viennent les jouets qu’elles connaissent par cœur, et pour cause : toutes deux sont Fun Girls, vendeuses à domicile de jouets Fun Factory.

A lire aussi : D’où vient mon sextoy ?

Apprendre en s’amusant

A peine débarquées à l’aéroport de Brême dans le froid de novembre, elles rejoignent la dizaine de Fun Girls belges qui est également du voyage. A leur tête, Rebecca, la coordinatrice des Fun Parties pour la France et la Belgique, accueille tout ce petit monde. Un autre visage familier les attend avec son sourire légendaire : Ava Oiknin, la sexologue de Fun Factory, qui dispense des formations par Skype aux Fun Girls. Toutes la connaissent et savent qu’elle est une véritable encyclopédie du sexe… Mais toujours avec le mot pour rire !

Rebecca et Sofie

Une fois les retrouvailles faites, on passe aux choses sérieuses. Un atelier animé par Ava permet de faire le point sur les connaissances de toutes les nouvelles Fun Girls sur le clitoris et le vagin.

Ava Oiknin et Isabelle

A l’aide de la peluche exclusive, fabriquée par une des Fun Girls française, représentant le clitoris et ses quatre bras qui enlacent le vagin, Ava rappelle comment marche l’excitation féminine et comment parvenir à l’orgasme. Des bases toujours bonnes à rappeler et qui permettent aux Fun Girls de pouvoir répondre aux questions des personnes qui participent aux réunions. Un moyen, aussi, de visualiser le fonctionnement des sextoys à l’intérieur de l’anatomie et ainsi de mieux expliquer aux couples ce qui peut les aider ou leur plaire.

A lire aussi : Dans la peau d’une Fun Girl, une réunion sextoys vue de l’intérieur

Comment sont fabriqués les sextoys ?

Après l’effort, le réconfort. Les filles ont pu partager des moments de détente dans le cœur de Brême et visiter la boutique historique, la première de la marque, dans le quartier branché du Viertel.

Un petit jeu attendait les filles avant de partir : chacun a tiré au sort « son » sextoy, qu’elle a pu rapporté avec elle dans ses valises.

De retour au siège de Fun, une belle bâtisse blanche sur les bords de la Weser, les Fun Girls ont fait le tour complet du propriétaire : du hangar d’expéditions aux chaînes de montage, rien ne leur a échappé. Elles ont ainsi découvert la fabrication des sextoys de A à Z, depuis le coulage de la silicone jusqu’aux tests de qualité. Une fabrication entièrement faite à la main par des ouvriers allemands, et encadrée rigoureusement par un chef d’atelier attentif à ce que tout soit parfait.

Une belle aventure pour nos Fun Girls débutantes, qui devrait être reprogrammée prochainement pour les volontaires ! Et peut-être que la prochaine fois, elles seront aussi invitées à se rendre à Annecy, dans les coulisses de la fabrication des cosmétiques YesForLov… Une surprise à suivre !